Honorez les besoins de votre corps

Un jour, l’on m’a raconté que lors de la grossesse, il vient un moment où une petite âme descend du ciel et choisit ses parents en entrant dans le corps du foetus porté par la mère. L’âme, dit-on, choisit ses parents, choisit sa famille. Quelles que soient vos croyances par rapport à la vie, nous sommes tous d’accord pour dire que ce phénomène est miraculeux. Cette magie ce doit d’être honorée de manière adéquate et le corps, qui est porteur de cette merveille, mérite un traitement digne de sa grandeur.
Trop souvent, nous prenons la vie pour acquise. Dès notre jeune âge, l’on apprend à marcher, à bouger, à parler. Nous apprenons à penser, argumenter, créer, vivre. Vivre, sans vraiment réaliser les nombreux détails essentiels à la vie. Vivre, sans vraiment reconnaitre la chance que nous avons d’exister. Vous êtes-vous déjà simplement arrêté afin d’observer la vie circuler en vous, en pleine conscience ? Observer les battements de votre coeur, la respiration qui se fait de manière naturelle, sans que nous ayons besoin de la contrôler. Comment pouvez-vous reconnaitre que la vie est bien présente en vous? Il suffit simplement de l’observer à l’aide de la vue, de votre odorat, de votre toucher, votre ouïe, votre capacité à goûter …
Notre corps, c’est notre temple sacré. Il est la demeure de notre âme, le sanctuaire de nos pensées. Notre corps est notre maison, notre espace de bien-être, le refuge de notre Moi. Trop souvent, nous le prenons pour acquis, nous ne prenons pas soin de ce trésor et surtout, nous n’écoutons pas ses besoins. Nous n’écoutons pas notre corps lorsqu’il nous parle. Nous le jugeons, parfois nous le détestons. Il répond à chacune de nos demandes et pourtant, nous ne l’entendons pas toujours lorsqu’il nous dit qu’il veut bouger, qu’il veut manger, qu’il veut dormir, ralentir. Le corps nous envoie des signaux lorsqu’un élément est en déséquilibre, il nous dit lorsqu’il n’aime pas quelque chose, lorsqu’il manque d’attention, et trop souvent nous ignorons ces signaux et nous le malmenons.
Il est grand temps de s’arrêter et d’écouter. Écouter, de façon consciente, les exigences de notre temple sacré. Prenez le temps de regarder avec bienveillance, de ressentir et d’intégrer les désirs de votre corps et de les honorez. Notre travail consiste à écouter les besoins de notre corps, et non l’inverse. Si le corps ne fait qu’écouter nos requêtes, mais que nous n’écoutons pas ses propres besoins, un déséquilibre se créé. Qu’est-ce que votre corps aime ? Qu’est-ce qui vous fait du bien ? Lorsque l’on apprend à prendre soin de soi et d’honorez nos volontés, nous devenons plus productifs, plus rayonnants et plus déposés. Le simple fait de ralentir et de prendre le temps de s’écouter nous apporte pleins de belles opportunités et possibilités.
Prenez le temps de connecter avec votre sanctuaire, et surtout d’honorez la vie qui vous habite. Cessons de prendre notre vie pour acquise et soyons reconnaissant d’avoir la chance de vivre, de respirer, d’aimer, de pouvoir marcher, bouger. Prenez le temps de remercier votre corps, jour après jour. Prenez le temps de vous respecter, de ralentir lorsque cela est nécessaire, d’apprendre à en prendre soin, avec amour et compassion envers lui et envers soi.
Namasté,
-Carol-Ann xx