Respire

Dans la dernière année, l’acte de respirer est devenue quelque chose de beaucoup plus grand à mes yeux qu’elle ne l’était auparavant. Respirer est à la base de la vie. Nous arrivons au monde dans une première grande bouffée d’air et sur notre lit de mort, notre âme quitte notre corps physique en expirant, pour une dernière fois…
Respirer est un besoin vital, une action qui se fait naturellement, sans que nous ayons besoin de la commander, de la planifier, de la diriger. La respiration s’exécute de part elle-même, pour répondre aux besoins du corps, pour le nourrir en oxygène dans le but de faire fonctionne chaque organe. Sans la respiration, la vie est impossible. La respiration s’accélère lorsque nous faisons un effort physique, ralentie lorsque nous sommes au repos. Elle s’intensifie lorsque nous vivons un moment d’excitation, nous la bloquons lorsque nous sommes stressés, angoissés ou lorsque nous vivons un moment traumatisant. La respiration accompagne nos émotions, tout au long de la journée, tout au long de notre vie, sans que nous y portion un réel intérêt. Pourtant, ce serait tout à notre avantage d’être en contact perpétuel avec notre souffle, de l’observer consciemment et d’apprendre à considérer notre respiration, pour apprendre à s’écouter soi-même.
Lors de ma formation en Respiration Consciente Alchemy of Breath, ma professeure Annie Langlois nous répétait sans cesse d’apprendre à observer notre souffle, d’identifier où sont loger nos émotions dans notre corps et d’accueillir ces émotions grâce à la respiration. Au début, tout cela n’était pas clair pour moi. En quoi la respiration pouvait bien avoir un lien avec mes états d’âmes ? Avec le temps et la pratique, j’ai finis par comprendre que la respiration est intimement liée à nos émotions et que respirer de façon consciente est une voie directe vers l’intériorisation, vers la possibilité de connecter profondément avec soi. La respiration nous permet d’accéder à des zones secrètes et intimes que nous portons tous à l’intérieur de soi. Des zones où l’on évite trop souvent d’aller, par peur d’avoir mal, d’avoir de la peine, de souffrir. La respiration nous permet aussi d’accéder à ces zones où réside la beauté, l’amour, la bonté et tout ce qui nous habites et nous fait vibrer au plus profond de soi. La respiration nous permet une connexion réelle avec notre Moi, une rencontre profonde avec nous-même. Ici, dans la respiration, nul besoin d’être parfait, de répondre à des standards de beauté, de performance. Nul besoin de jouer nos rôles du quotidien, nous pouvons être simplement nous-même. La respiration nous invite à une rencontre avec soi, dans la simplicité, dans la vulnérabilité et la compassion. De la compassion pour qui nous sommes, de la compassion pour ce que nous portons jour après jour, de la compassion pour notre jardin intérieur. Ce jardin qui fleurit, plus nous nous autorisons à connecter avec lui, avec notre espace sacré.
Osez un voyage intérieur vous fera grandir et vous épanouir beaucoup plus que tous les voyages possibles autour de notre planète, plus que toutes les lectures que vous entreprendrez. Ce cheminement personnel et introspectif vous fera comprendre davantage qui vous êtes, quels sont vos pouvoirs, vos aspirations, vos rêves, les nombreuses possibilités qui s’offrent à vous. Il vous aidera à accepter le passé, vivre pleinement le moment présent et entreprendre le futur de la meilleure manière possible.
Lorsque j’ai lu le roman Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, une citation m’a marquée et influence positivement ma vie depuis ce moment. « On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible avec les yeux. » Suite à ma formation en Respiration Consciente et les voyages intérieurs que je m’accorde, je comprend encore mieux maintenant cette douce pensée. Ce qui est le plus essentiel réside dans notre coeur. Tous les biens matériels du monde ne valent rien si nous n’habitons pas notre espace sacré, notre zone énergétique du coeur. Pour ma part, la manière la plus rapide et la plus efficace d’y parvenir, c’est de respirer consciemment.
Namasté,
-Carol-Ann xx